Le garde-chasse harcèle une femme pour avoir lu un livre.

Un couple marié est en vacances à la campagne.

Un matin, le mari rentre après plusieurs heures de pêche et décide de faire une sieste.

Bien que ne connaissant pas le lac, la femme décide de sortir le bateau.

Elle rame sur une courte distance, jette l’ancre et lit son livre.

Un garde-chasse arrive dans son bateau. Il s’arrête à côté de la femme et lui dit : “Bonjour, madame. Que faites-vous ?”

“Je lis un livre”, répond-elle (en pensant : “N’est-ce pas évident ?”).

“Vous êtes dans une zone de pêche interdite”, l’informe-t-il.

“Je suis désolé, monsieur l’agent, mais je ne pêche pas, je lis.”

“Oui, mais vous avez tout l’équipement nécessaire. Pour ce que j’en sais, vous pourriez commencer à tout moment. Je vais devoir vous embarquer et vous verbaliser.”

“Pour avoir lu un livre ?” demande la femme.

“Oui, c’est une zone de pêche interdite.”

La femme lève les mains en l’air : “Mais je ne pêche pas, je ne fais que lire !”

“Oui, mais vous avez tout l’équipement nécessaire. Vous allez devoir venir avec moi.”

“Si vous faites ça, je vais devoir vous accuser d’agression sexuelle”, dit la femme.

“Mais je ne vous ai même pas touchée”, dit le garde-chasse.

“C’est vrai, mais vous avez tout l’équipement nécessaire. Pour ce que j’en sais, vous pourriez commencer à tout moment.”

Le garde-chasse dit : “Bonne journée, madame”, et s’en va.

Morale de l’histoire :

Ne vous frottez pas à une femme qui lit. Il est très probable qu’elle soit capable de penser plus que vous en même temps.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *